La Cité de l’espace vous ouvre les portes de l’infini et de l’extraordinaire !

Chaque jour des nouvelles de l'espace !

  • Toute l'actu

    Il se passe tellement de choses dans l'espace…

  • En direct

    Où est ISS ? Qui est dans l'espace ? Que fait le soleil ?

  • Dossiers

    Brèves et articles, Photos et vidéos… tout savoir sur un sujet

Des rencontres pour découvrir l'espace !

Vêtements Lauren Pour RalphFemme Robes vbfyY6mI7g

Achetez vos billets et séjours à la Cité de l'espace en quelques clics

New Ralph Lauren Polo2017 City Men's Fashion D2WEHI9

Publié le 2 septembre 2014

L’observatoire spatial INTEGRAL de l’ESA a permis de confirmer que lorsqu’une étoile explose en supernova elle «fabrique» du fer, preuve supplémentaire que les atomes qui nous constituent sont des «poussières d’étoiles».Cord Nautical Polo Shirtxxl Lauren Ralph DH2WEYI9



Image d’artiste montrant l’observatoire spatial INTEGRAL spécialisé dans l’étude des rayonnements gamma.
Crédit : ESA


La source principale de fer ne se trouve pas dans les épinards, mais dans les étoiles ! Le célèbre légume vert est d’ailleurs bien moins riche que ce qu’on pense en fer alimentaire même si une légende tenace (appuyée par le célèbre personnage de Popeye) entretient le mythe. En revanche, le fer et d’autres éléments dits lourds et qui nous composent n’étaient pas présents lors de la naissance de l’univers, ce qui pose la question de leur existence aujourd’hui. Lors du Big Bang, les premiers atomes se sont certes formés, mais les «briques» ainsi obtenues se limitaient à l’hydrogène (et son isotope le deutérium) à l’hélium et au lithium. Comment explique-t-on alors la présence d’atomes bien plus complexes comme le carbone ou le fer sans lesquels nous n’existerions pas ainsi que notre environnement ?
Pour cela, nous pouvons remercier les étoiles : les réactions de fusion nucléaire dont elles sont le siège ont, au fil des millions puis milliards d’années et des générations successives de soleils, fabriqué des atomes de plus en plus lourds. Le procédé est appelé «nucléosynthèse stellaire» par les spécialistes et explique pourquoi on dit que nous sommes composés de poussières d’étoiles. En effet, lorsqu’un soleil «meurt», il disperse ses éléments dans l’espace qui sont par la suite repris lors de la formation d’une nouvelle étoile et de son cortège de planètes… et des éventuelles formes de vie qui se développent. C’est en tout cas ce qui nous est arrivé !
Même si cette théorie est aujourd’hui bien documentée, les scientifiques ne prennent rien pour acquis et aiment à confirmer plusieurs fois par l’observation leurs modèles, ce qui permet d’affiner notre compréhension de l’univers. Et récemment, une équipe de chercheurs qui inclut des membres de l’IRAP de Toulouse (Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie – CNRS – Université Paul Sabatier) a confirmé que les éléments lourds dont nous sommes faits, et en l’occurrence le fer, viennent bien des étoiles.

Les scientifiques se sont basés sur des mesures réalisées avec l’observatoire spatial INTEGRAL (INTERnational Gamma RAy Laboratory) lancé en 2002 et qui associe l’Agence Spatiale Européenne (ESA), l’agence russe et la NASA. Conçu pour étudier les rayonnements gamma (qui sont très énergétiques), il a été orienté vers la supernova SN 2014J découverte en janvier 2014 au sein de la galaxie M82 à 12 millions d’années-lumière de nous (voir cet article). Les données récoltées montrent que lors de son explosion, cette supernova a «fabriqué» du nickel radioactif qui étant instable devient rapidement du cobalt radioactif qui se transforme à son tour en fer. Ces éléments (et d’autres) sont éjectés dans l’espace interstellaire à la vitesse de 10 000 km/s !


La supernova SN 2014J observée par le télescope spatial Hubble le 31 janvier 2014, quelques jours après sa découverte par une équipe d’étudiants et leur enseignant en Angleterre.
Crédit : NASA/ESA/A. Goobar (Stockholm University)/Hubble Heritage Team (STScI/AURA)


Les épinards n’ont peut-être pas autant de fer que ce que l’on pensait, mais en revanche il est à nouveau confirmé qu’il a été forgé, comme tous les autres éléments lourds, au sein des étoiles et notamment lorsque certaines finissent leur vie en explosant.

Publié le 2 septembre 2014